Malvoyant : Aide dans les transports en commun

Aveugle Metro de Londre

Une entreprise anglaise a créé un nouveau système pour faciliter les déplacements des personnes aveugles et malvoyant dans les transports en commun afin de leur donner plus d’autonomie.

Le problème de déplacement dans l’espace urbain pour les personnes aveugles ou déficiente visuel n’est toujours pas régler. Ce problème existe partout dans le monde. Même si des efforts sont faits par certaines villes pour installer des bornes sonores aux feux tricolors, un marquage au sol sur certains passages à niveaux, cela reste vraiment insuffisant. Avec des itinéraires parfois complexes, des couloirs sans fin dans un univers sonore parfois trompeur, une foule pressée la difficulté de se déplacer dans le métro reste un défi majeur. Pour les déficients visuels, le sentiment est évidemment encore plus problématique.

A Londres, l’entreprise Ustwo, fondée par Umesh Pandya et Maya Bonkowski a décidé de travailler sur le sujet en développant une nouvelle application. Même si aujourd’hui, le personnel du métro londonien fournit déjà une aide pour aider les personnes aveugles et malvoyant. L’objectif était d’aller vers plus d’autonomie en guidant les personnes jusqu’au quai.

Le projet de cette entreprise se nomme Wayfindr. Basé sur un système de balises Bluetooth qui guident malvoyant et aveugle depuis leur smartphone en donnant des indications via un dispositif audio.

Selon Wired, dans le sud-est de Londres, pendant quatre semaines, des tests très encourageants ont montré que le dispositif fonctionnait. Ce système radio qui fonctionnent par triangulation permet de localiser la position du téléphone pour aider les personnes à se déplacer de façon « quasi autonome ». Un signal se lance 10 fois par second pour localiser la personne avec précision. Imaginez-vous à la place d’une personne aveugle qui a besoin de s’orienter avec des termes sonores. Les indications ne sont pas toujours évidentes à déchiffrer.

Il faut prendre en compte que ce handicape n’est pas homogène pour tout le monde. Certains aveugles ou malvoyant ont des facultés et aptitudes très différentes. Il fallait que ce système fonctionne pour le plus grand monde.

Un système de balises Bluetooth

Umesh Pandya a noté que des termes comme « diagonal » n’évoquait rien à une personne qui ne voyait pas le coin opposé de la gare. Idem pour la relativité de la distance : préciser un virage à 10 mètres ne fait pas sens pour une personne malvoyante. Il fallait donc plusieurs balises pour déclencher les nouvelles notifications en direct.

En tout, 25 balises ont été installées dans la station test, alors que 50 étaient prévues dans un premier temps. Une baisse du nombre de balises expliquée par une meilleure compréhension des attentes des personnes malvoyantes. Ces dernières ont déjà l’habitude d’être à l’écoute de leur environnement, grâce à des cannes ou des chiens-guides. L’aide pouvait donc être moins rigide qu’envisagée au premier abord.

Une piste prometteuse pour l’autonomie des aveugles et malvoyant

« Inculquer un sentiment d’indépendance permet non seulement à l’aveugle de vivre une vie plus riche, mais modifie également la façon dont tout le monde les voit »

Après cette expérience prometteuse, cette application pourrait, à terme permettre l’indépendance pour les personnes qui en bénéficient. On pourrait imaginer qu’après plusieurs voyages dans ces conditions, les malvoyants arriveraient à mémoriser ou du moins appréhender l’espace et ainsi être autonomes.

« Inculquer un sentiment d’indépendance permet non seulement à l’aveugle de vivre une vie plus riche, mais modifie également la façon dont tout le monde les voit », confie à Wired Katherine Payne, la représentante de la Royal Society de Londres pour les personnes aveugles.

Cette invention fait écho à différentes innovations comme les cannes connectées, les oreillettes informatives.

Commentaires

comments