Jackie et Gibson, deux chiots frères formés en 2 ans !

Jackie Gibson Brothers guide Dogs blind people

Jackie et Gibson sont deux jeunes labradors qui vont bientôt devenir chien guide d’aveugle. Arrivés à huit semaines dans le centre d’entraînement, ils auront suivi une formation de 2 ans.

Une grande valeur symbolique

Comme un symbole, l’un est blanc, l’autre noir. Après leur entraînement de deux ans, ces deux chiens vont pouvoir commencer leur travail de chien guide d’aveugle.

Two of our most famous puppies, Jackie and Gibson, who were featured as tiny pups in our 2014 award-winning campaign,…

Posted by Southeastern Guide Dogs on Friday, January 29, 2016

C’est sur Facebook, le 29 Janvier que l’association Southeastern Guide Dogs a annoncé cet événement.

Deux ans plus tard, une fois leur entraînement fini, les jeunes chiens sont désormais prêts à guider. Sur leur site, ils précisent que la formation au harnais commence à l’âge de 14 mois. Avant cela, les chiots sont placés dans des foyers volontaires pour apprendre les bonnes manières.

« Nous sommes très fiers des vrais super-héros qu’ils sont devenus » Southeastern Guide Dogs

De stars de cinéma dans leur jeunesse

Jackie et Gibson ont été les stars d’un court-métrage de promotion en 2014.

Une vie jalonnée en plusieurs temps

L’éducation en famille d’accueil
En premier lieu, à partir d’un mois et cela peut aller jusqu’à un an, les chiots sont placés dans des familles temporaires d’adoption. Il existe 4 types de familles d’accueil différentes.

La formation en centre d’entraînement
Ici, le chien apprend plus de 40 types d’ordre, y compris « la désobéissance intelligente », consistant à outrepasser un ordre dans une situation dangereuse. Les chiots formés sont triés sur le volet : ils doivent être malins, et surtout correspondre à leur futur maître.

La rencontre avec son maître
Le centre prévoit une période d’essai de 26 jours sur le campus pour que l’homme et son chien se trouvent.

La fin de vie
Dans le cas où le maître décède avant le chien, si le chien n’a plus les capacités pour aider un autre malvoyant, les centres essayent de trouver des familles d’accueil pour la fin de vie de l’animal. Afin qu’il puisse terminer sa vie décemment dans un environnement adapté.

Commentaires

comments